Shiatsu et Reiki Val d'oise
Pratique illustrée de techniques de bien être
 
Le Shiatsu - qu'est le Shiatsu?
PRATIQUER
A LIRE
DOSSIER DE PRESSE
 

 

Le Shiatsu n'est pas une médecine au sens occidental du terme, mais plutôt une méthode d'hygiène naturelle. Le Shiatsu ne prétend pas être une panacée, mais il prend place avec bonheur dans l'univers des techniques naturelles. Les effets sont contrôlables, sans aucun risque pour la personne.
Le Shiatsu apporte une contribution appréciable et une réponse à tous ceux qui pensent qu'être en bonne santé mentale et physique est non seulement un droit mais un devoir.

COMMENT ÇA MARCHE ?

   
 
Globalement, il s'agit de rééquilibrer les énergies.

C'est une thérapie manuelle de tradition japonaise, qui trouve son origine dans la médecine chinoise. Shiatsu signifie "pression des doigts".
Le Shiatsu est basé sur un système complet et cohérent qui définit le corps humain à travers un réseau de méridiens parcourus par une énergie appelée kî en japonais.

Le concept de l'énergie (kî en japonais, chi en chinois; traduire kî par énergie) n’appartient pas au monde scientifique mais au domaine de la croyance. Prenant ses sources dans la pensée chinoise du Tao, le kî représente une substance non matérielle signifiant esprit ou souffle de vie.

Le Shiatsu s'applique principalement sur les méridiens, voies de circulations spécifiques du kî.
Les techniques de base du Shiatsu sont constituées de plusieurs types de pressions, de frottements et d'étirements.
Le Shiatsu intègre également des méthodes d'appréciation de l'énergie par le toucher en particulier sur les zones du ventre et du dos.
Toutes ces pratiques sont destinées à faire circuler l'énergie et à rétablir un état d'équilibre dans l'organisme.

Faire circuler les énergies

Si l'écoulement du kî à travers les méridiens est régulier, la personne est réputée en bonne santé.

Lorsque le kî circule mal (énergie dite stagnante), l'équilibre énergétique des principes vitaux Yin et Yang, dont dépend la santé physique et psychique, est rompu.
Des symptômes apparaissent.

Le Shiatsu utilise le toucher pour rétablir la circulation de l'énergie dans les zones du corps où celle-ci se trouve en manque ou en excès.

En agissant par dispersion des zones en excès et tonification des zones en manque,
le Shiatsu régule et remet en mouvement la circulation de l'énergie.

Le Shiatsu stimule ainsi les facultés d'auto guérison du corps (en recirculant, le kî dissout les zones de blocage) et améliore l'équilibre de santé.

En stimulant la force d'auto guérison existante en chacun de nous, en utilisant une technique qui s'harmonise parfaitement à l'ensemble de l'organisme de la personne concernée, on concourt à mobiliser son énergie propre, sans le risque d'effets secondaires.

Les effets du Shiatsu

L'intérêt du Shiatsu est aussi de posséder des vertus préventives : en effet, les zones et points réflexes du corps traduisent le dérèglement de l'énergie des organes et fonctions vitales auxquels ils sont reliés, bien avant que ceux-ci ne manifestent leur souffrance, ce qui en permet à la fois l'identification et le traitement énergétique.
Ainsi, on peut empêcher ou atténuer l'apparition des symptômes.

Recevoir régulièrement le Shiatsu réduit les troubles de santé et renforce l'équilibre émotionnel et mental.
Il peut être associé à toute thérapie médicale ou psychothérapie, dont il amplifiera l'action bénéfique.

Au niveau psychique, il est certain que les bienfaits physiques auront une répercussion sur le mental.
Très souvent, à la fin d'un Shiatsu, le receveur ressent un état de bien-être et de calme intérieur, une sorte de calme "tonique", accompagné d’une sensation de libération au niveau de la respiration.

LES ORIGINES DU SHIATSU

   

Le terme Shiatsu est apparu au début du XXème siècle au Japon où sa pratique thérapeutique est reconnu depuis une cinquantaine d'années.
Il tire son origine de la médecine chinoise issue à la fois de la conception du Tao
et d’une tradition d’autos massages (appelés Do In) pratiqués de façon familiale depuis plusieurs millénaires en chine.

Au début du XXe siècle, le japonais Namikoshi (1905-2000) a été à l'origine de la création du Shiatsu moderne. Il a mis l'accent sur la physiologie et l'anatomie et délaissé la fonction des méridiens, pour rendre le shiatsu plus accessible.

Quelques années plus tard, Masunaga, réintroduisit les principes de base de la médecine traditionnelle chinoise (cinq éléments, Yin et Yang, méridiens, etc.). On retrouve donc aujourd'hui deux écoles de pensée principales.

En 1955, le ministère japonais de la Santé a reconnu officiellement le Shiatsu comme médecine à part entière.

LES PRINCIPES DE LA MEDECINE CHINOISE

   Retour au sommet

La médecine chinoise, basée sur la philosophie du tao, décrit l’énergie comme un absolu universel, le tao, qu’il n’est pas possible d’atteindre ni de se représenter, représentatif d’une unité où « tout est un et un est tout » et régissant avec les mêmes lois l’ordre de l’univers (macrocosme) et l’homme (microcosme).

Cette énergie va se densifier et ainsi se manifester dans la matière, en perdant cette unité.
Elle est alors évoquée sous la forme de deux forces instables le yin et le yang.
Celles-ci sont liées car représentant deux aspects dissociés d’une même chose : le tao.

Elles évoluent ainsi entre elles sous la forme de cycles, chacune contenant l’autre et cela de manière infinie (ce qui donne une infinité de combinaisons), chacune s’éteignant après son apogée en donnant naissance à l’autre.

Cette énergie est décrite comme circulant chez l’homme par un ensemble de canaux principaux
appelés méridiens (de nature soit yin, soit yang) et de ramifications secondaires.
Pour la médecine chinoise, la maladie est la conséquence d'un déséquilibre entre le Yin et le Yang.

Le propos de la médecine chinoise, du Shiatsu et des disciplines basées sur le yin et le yang
(Taï chi, Qi Gong, etc..) est de maintenir l’équilibre de cette circulation et de la mobiliser
(car elle a tendance à stagner, c’est-à-dire à se bloquer, en cas de problèmes.
Pour donner un sens large à ce terme, problème signifie : ce qui ne va pas dans le sens de l’unité).

Cet équilibre va favoriser un retour vers l’unité de l’absolu et renforcer l’état de santé
en stimulant les forces d’auto guérison du corps.

Le Shiatsu se distingue de l’acupuncture, bien sûr par l’utilisation du toucher (cf. texte : les clefs du toucher), mais aussi dans sa méthodologie, par l’application systématique d’un soin complet de l’ensemble des méridiens.

L’effet est de stimuler la circulation globale de l’énergie ce qui rééquilibre automatiquement le yin et le yang (par exemple, les zones de vide se remplissent tandis que celles de trop plein se remettent en mouvement).

Cette mobilisation dissout les blocages, un peu comme le courant d’une rivière qui entraîne tout sur son passage. La vie est mouvement et lorsque celui-ci se bloque, il se produit une stagnation de l’énergie, engendrant des zones de moindre vie dans le corps et des troubles physiques ou psychiques.

Puisant dans la sagesse traditionnelle chinoise, le Shiatsu enseigne à percevoir la santé de l'être humain dans sa globalité physique, psychique et mentale.

Le Shiatsu donne l’optique d’une approche globale où l’équilibre de santé ne peut s’atteindre que dans la considération de l’inter relation entre l’homme et son environnement, entre son corps et son esprit, entre sa façon de penser, de se comporter, de vivre ses émotions et l’impact que cela produit sur le corps, entre le personnel et l’universel.

C’est une même réalité énergétique qui va animer la vie, sous un aspect densifié dans la matière
(le tissu osseux étant le lieu de la plus grande densité) et sous des formes subtiles pour la pensée et les émotions.L’énergie en se densifiant façonne la matière qui, à son tour, agit sur l’énergie.

Nos pensées, nos vécus, nos émotions vont ainsi influer sur la matière du corps
(par exemple, on va voir un dos vieillir, en se calcifiant dans une courbure avant, chez quelqu’un qui a eu tendance à trop se plier à la volonté des autres, ou des épaules se rigidifier vers le haut suite à des peurs répétées).

L’énergie devient alors dans sa consistance, dans son organisation, le témoin de la vie psychique et émotionnelle, un lieu de non forme où s’inscrivent des mémoires, des empreintes de notre vécu, de nos émotions prépondérantes, des événements heureux ou traumatisants de notre vie.

Ces mémoires sont une sorte d’inconscient corporel, elles vont avoir tendance à venir à la conscience sous l’effet du Shiatsu. Il n'est pas rare que la personne qui a reçu un Shiatsu, en ressente encore des effets dans les jours qui suivent, et puisse se souvenir de rêves, témoignage d’une émergence de l’inconscient.

A QUI LE SHIATSU S'ADRESSE T IL?

   Retour au sommet

Sous réserve pour le praticien de pratiquer un Shiatsu adapté à l’état de la personne et d’avoir connaissance des contres indications médicales, tout le monde peut recevoir un Shiatsu.

S'inscrivant dans la même lignée que le Taï Chi Chuan, le Yoga et les autres méthodes holistiques mises à la mode par le besoin de conserver et maintenir la santé du corps et de l'esprit, le Shiatsu est particulièrement efficace, lorsqu'il est appliqué de manière préventive.

L'idéal est de pratiquer le Shiatsu de manière préventive:
Aux changement climatiques, pour accompagner une période de stress ou un surcroît d’activité,
aux premiers symptômes de maladie (en complément du suivi médical),
après un choc physique ou psychique, en période de récupération.

APPLICATIONS THERAPEUTIQUES (en complément d'un suivi médical)

   

Le Shiatsu revitalise l'organisme entier, élimine le stress et les tensions, favorise la souplesse des tissus musculaires et peut contribuer à soulager de nombreux troubles:

Rhumatologiques (douleurs articulaires, lumbago, cervicalgie, torticolis )
Gynécologiques (nausées durant la grossesse, troubles du cycle menstruel)
Psychologiques ( anxiété, angoisse, toxicomanies, phobies, troubles obsessionnels compulsifs)
Respiratoires (asthme, rhume, sinusite)
Digestifs (colite, constipation, vomissement, ballonnements).

Le Shiatsu peut également être utile dans les cas de migraines, d'insomnies, stress, vertiges, acouphènes, fatigue générale, troubles fonctionnels divers, allergie, effets secondaires des traitements chimiothérapeutiques (avec l’accord du médecin traitant).

CONTRE INDICATIONS AU SHIATSU

   

Le Shiatsu est une thérapie préventive qui renforce le processus d'auto guérison, mais elle est contre-indiquée dans les cas d'urgences (fracture, inflammation aiguë, hémorragie, infection cutanée, fièvre importante, troubles cardiaques ou pulmonaires, syndrome abdominal aigue ainsi que toute autre affection grave) ou le praticien devra diriger le patient vers un avis médical.

EN QUOI LE SHIATSU EST IL RELAXANT ?

   

Le Shiatsu est relaxant par son action sur le système nerveux autonome: apaisement du rythme cardiaque, du rythme circulatoire, du système nerveux etc. La détente se fait en profondeur, ce qui entraîne ensuite une bonne mobilité des articulations et une amélioration du tonus.

COMMENT SE DEROULE UNE SEANCE DE SHIATSU ?

   

Une séance dure environ une heure. Le Shiatsu se pratique sur une personne habillée de vêtements souples, généralement en position couchée sur un matelas posé au sol ou sur une table basse, mais peut aussi se pratiquer en position assise.

Généralement, les personnes viennent faire une séance de Shiatsu quand elles en ressentent le besoin, de façon hebdomadaire, bimensuelle ou mensuelle.

OU LE PRATIQUER ? COMBIEN COUTE UNE SEANCE ?

   Retour au sommet

Pour les particuliers qui souhaitent recevoir un Shiatsu, une liste des praticiens en France est disponible sur le site de la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel. Le prix d'une séance ou d'une année de cours est variable selon les praticiens et enseignants. Disons qu'en moyenne, une séance de Shiatsu coûte environ 50 euros.